raymonde verney

 

trivers le printemps
  • Texte proposé par : raymonde verney le 25 avril 2018

    trivers le printemps

    le printemps fort courtois salue un seigneur blanc
    fâché d’être prié de s’en aller vers les monts enneigés
    craignez le froid messire avancez doucement
    notre compère lit ses textes imagés

    j’ai l’âme d’un poète et je traduis des stances
    du latin ou du grec, s’adressant à la rose
    le troubadour badine au vu des circonstances
    je suis le jardinier de toute fleur éclose

    le bleuet effronté moque les fols espoirs
    d’un amoureux âgé le pré dit au muguet
    invite le céans dans le cercle des soirs
    damoiselle lilas séduit par son caquet.

    Raymonde verney

Commenter | Lu : 694 fois