Commentaires

24 juin 2017

Page: 1 | 2 | 3 |>

Commentaire de Maya le 21 juin 2017 Ă  18:22 Equivoque, n\’est-il pas !  de JCJugan


Sourire...

Bonne journée à toi.

Réponse de l'auteur

Commentaire de Maya le 14 juin 2017 Ă  10:32 Des femmes de devoir...  de JCJugan


Bonjour Jean-Claude,

ce que tu racontes là sonne très juste,je trouve. Au fil du temps, tu as su faire de tes personnages de vraies amies - tant pour toi que pour nous-mêmes...

Je te souhaite une excellente journée.

Maya

Réponse de l'auteur

Commentaire de Freya le 17 mai 2017 Ă  16:08 En mirage  de Maya


Très belle poésie qui invite au rêve. Merci maya

Réponse de l'auteur


Merci de ton passage !

A tout bientĂ´t.

Maya

Commentaire de Freya le 17 mai 2017 Ă  11:06 A bâtons rompus...  de JCJugan


Merci Jean-Claude de nous faire encore une fois voir l’actualité de manière différente.
Nous nous faisions de mêmes réflexions avec mon mari il y a quelques jours sur nos élus passés et nous sommes assez en accord avec tes lignes.
Espérons que cet air de jeunesse qui souffle dans les hautes sphères apportent le soleil jusqu’en bas.
Bonne journée
Amicalement
Sylvie

Réponse de l'auteur


Bonjour Sylvie... Ces lignes n’engagent bien entendu que Mado, Drine... et moi-même et nous espérons tous les trois que ça va faire bouger les lignes bien qu’en France c’est toujours très difficile...

Merci pour ton com. et Ă  bientĂ´t !

Commentaire de Maya le 17 mai 2017 Ă  08:08 A bâtons rompus...  de JCJugan


Bonjour Jean-Claude,

il est toujours aussi plaisant de les retrouver ces deux-là, avec leur belle humeur et leur côté philosophe...

Peux-tu me dire ce qu’est un kik a farz ? Ca mijote...

Bonne journĂ©e !

Réponse de l'auteur


Hello Maya ! VoilĂ  le terme exact, elles sont philosophes mais aussi très rĂ©alistes et ne sortent de leur silence que dans les grandes occasions...

Le kik a farz, c’est un genre pot-au-feu dans lequel on fait cuire du far dans un sac en tissus.

Far noir ou blanc selon les goûts.

Bonne journée et merci pour ton passage.

Commentaire de JCJugan le 20 avril 2017 Ă  09:40 RĂ©flexion d’une citoyenne "lambda"  de Annie


Bonjour Annie... Très bonne analyse de la situation !
Quoi qu’il arrive, tu as raison, le pays sortira de ces élections divisé comme il ne l’a jamais été...
A J-3 je ne sais toujours pas pour qui voter mĂŞme si je sais pour lesquels ne pas voter.
Entre les magouilles, la malhonnêteté, la Haine (avec un grand H) et l’utopie le choix est difficile...
J’avoue être inquiet même si à 75 ans ce n’est pas mon avenir qui est en jeu...

Merci Annie et maintenant... Wait and see !

Réponse de l'auteur


Merci Jean-Claude pour ton passage et ton appréciation.
Ce qui m’a frappĂ© dans cet Ă©pisode d’avant Ă©lections de notre dĂ©mocratie c’est la vision Ă©triquĂ©e Ă  la fois dans l’espace et dans le temps de divers candidats ainsi d’ailleurs que de pas mal de commentateurs intervenants dans les mĂ©dias. Pourtant nous sommes Ă  une Ă©poque oĂą l’accès Ă  l’information nous est facilitĂ© par des moyens autres que ceux traditionnels de radio et tĂ©lĂ©vision. Enfin, j’ai accompli mon devoir de citoyenne ce matin et je ne m’informerai que ce soir, après 20h du rĂ©sultat de ce premier tour. Bonne fin de journĂ©e Ă  toi !

Commentaire de Maya le 17 avril 2017 Ă  09:06 MĂ©moire d’outre-tombe  de JCJugan


Bonjour Jean-Claude,

Voici encore un très beau texte plein de lucidité et de clairvoyance.

J’ai bien aimĂ© l’apostrophe suivante : "Entends-les, Marianne, ameuter le troupeau,
Promesses du grand soir et lendemain qui chante,
Pour vendre leur salade Ă  la foule bĂŞlante"...

Bien sûr, je partage ton sentiment. Nous sommes un certain nombre à être déconcertés par "les profils" de ces "prétendants à la charge suprême", et inquiétés pour les cinq ans à venir.

Indépendamment du fond, ton sonnet sonne juste et est impeccable.

A bientĂ´t,
Maya.

Réponse de l'auteur


Bonjour Maya... Un texte écrit d’un seul jet tant le sujet est dans nos têtes depuis quelques mois.
On en saura plus dès demain soir mais je crains, quel que soit l’"heureux" élu, des lendemains qui déchantent.
Merci pour ton passage Ă  Colombey...

Commentaire de Maya le 17 avril 2017 Ă  08:54 TempĂŞte  de Freya


Bonjour Freya,

ah, je crois que je préfère ta météo tempétueuse à toutes les météos quotidiennes que l’on présente sans poésie...

J’ai d’abord retrouvé des choses que je connaissais, comme Saint-Mathieu, par exemple, où j’aimais beaucoup me promener. Puis j’ai aimé la personnification de la Tempête, même si on se passerait bien d’elle pour son côté dévastateur.

J’ai particulièrement aimé l’avant dernier paragraphe. Je l’ai trouvé plus aérien que le reste.

Mais le printemps s’installe. Sans doute, les tempĂŞtes vont-elles aussi s’estomper ?

Bon dimanche et merci pour cette promenade poétique.

Réponse de l'auteur

Commentaire de Maya le 17 avril 2017 Ă  08:46 Mais dans quel monde on vit !  de JCJugan


Salut Jean-Claude,

Tes deux personnages sont toujours aussi sympathiques... Dans quel monde vit-on, en effet... et comment tout cela va-t-il Ă©voluer ?

J’ai trouvé ton dialogue presque trop court, tant j’ai trouvé du plaisir à le lire.

J’ai imaginé Drine et Mado autour de leur café dans ce "paisible" bourg où je me suis déjà promenée...

Bon dimanche, et merci.

Maya

Réponse de l'auteur


Mes Mamy et Tatie, toutes deux domiciliées Avenue des Nuages depuis des lustres, seront heureuses de découvrir qu’elles te plaisent...

En pensant à toi, j’essaierai de faire un peu plus long la fois prochaine.

Merci et Ă  plus tard !

Commentaire de Maya le 16 avril 2017 Ă  09:57 Le temps d’une trĂŞve  de Annie


Bonjour Annie,

J’aime beaucoup la douceur qui caractérise tes textes. Celui-ci n’y échappe pas.

Comme toi, et ce, sans doute, quelque soit notre âge, je crois que nous n’oublions pas grand-chose. Tout se range quelque part dans notre mémoire... Il suffit de laisser les choses remonter en surface, s’en donner l’occasion ou le temps pour pouvoir les revivre dans le souvenir. Aussi, suis-je bien touchée, quand tu écris "Lambeaux de souvenirs, tourments aléatoires / Que nous pensions avoir oubliés pour toujours"...

J’aime aussi beaucoup le titre qui marque la trêve de manière poétique.

Je n’ai pas l’habitude de te lire dans une forme fixe. Ca change !

Bon dimanche.

Maya

Réponse de l'auteur


Bonjour Maya et merci pour ton passage sur ce texte. Comme tu le dis si bien : " tout se range dans notre mĂ©moire " ! Nous Ă©garons parfois les clĂ©s de certains tiroirs oĂą sont rangĂ©s les souvenirs mais, il suffit qu’un objet arrive sous nos yeux pour que le passĂ© se retrouve lĂ , prĂ©sent et il faut "absorber" sans se laisser engloutir.
Il m’est arrivĂ© d’écrire en forme fixe, principalement en alexandrins qui, je trouve, permettent une infinitĂ© d’expression de ressentis si l’on est permĂ©able au rythme et aux rimes. Bon week-end Ă  toi ! AmitiĂ©s. Annie

Publicités