Brève de comptoir

Texte proposé par : JCJugan le 27 octobre 2018

Brève de comptoir

... la Chronique du Vieil Observateur


Quand l\’autoritĂ© n\’Ă©tait pas un vain mot !


A Brest, dans les années 60, de vieux bus aussi rares qu’inconfortables assuraient les transports urbains...

C’est dans l’un de ceux-ci, pris d’assaut par des lycĂ©ens n’en pouvant plus d’attendre sous la pluie (et oui, faut lire PrĂ©vert ! Rappelle-toi Barbara...), c’est donc dans l’un de ces bus qu’un contrĂ´leur des Transports brestois tentait de mettre un peu d’ordre avant le dĂ©part...

- Poussez-vous vers l’avant ou je fais Ă©vacuer le vĂ©hicule !

Pour faire front à cette menace, du magma estudiantin une réponse fuse immédiatement...

- « Nous sommes ici par la volontĂ© du peuple et nous n’en sortirons que par la force des baĂŻonnettes ! »

Ne voulant pas perdre la face, et ce malgré les baïonnettes en filigrane, le contrôleur, seul maître à bord après Dieu, ça va de soi, lança (dit-on, mais je n’y étais pas...), un...
- « Qui a dit ça ? » avant de faire respecter la loi...

La même voix s’éleva du même magma pour lui répondre...

- « Mirabeau, Monsieur ! »...

... ce à quoi le contrôleur répondit avec l’autorité que lui conféraient sa fonction et sa casquette...

- « Mirabeau, sortez ! »...

Nota... A celles et ceux qui auraient quelque peu oubliĂ© certains passages de l’Histoire de France, je fais le Serment que le premier moteur de recherche Ă  votre disposition vous remettra sur la voie en tapant... Jeu de Paume !

Octobre 2018

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités