Le coquelet, les perdreaux et le goupil...

Texte proposĂ© par : JCJugan le 12 décembre 2017

Le coquelet, les perdreaux et le goupil...

... ou la Chronique du Vieil Observateur


Histoire vraie ! Un samedi soir Ă  St Brieuc


Sans nul doute pour épater la poulette installée à ses côtés, un jeune coq au volant d’une Golf menait tambour battant et à tombeau ouvert son véhicule dans les rues de la ville.
Mal lui en prit ! Deux perdreaux en patrouille et portant le badge de la BAC, le prirent sitĂ´t en chasse l’obligeant Ă  brĂ»ler les Stops et feux rouges pour ne pas perdre la face devant sa dulcinĂ©e quand vint Ă  traverser un renard noctambule ignorant du danger que prĂ©sente une Golf pas vraiment maĂ®trisĂ©e...

Le coquelet pila mais un peu tard pour le renard qui dans l’affaire perdit la vie tandis que la police embarquait le chauffard...

Il est si rare que des perdreaux aient Ă  remercier un goupil que Jean de La Fontaine en aurait certainement fait une fable !

DĂ©cembre 2017

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités