La Banque Postale et ses dromadaires... suite !

Texte proposé par : JCJugan le 17 octobre 2018

La Banque Postale et ses dromadaires... suite !

... ou la Chronique du Vieil Observateur


Huit mois, il aura fallu huit mois pour que la Banque Postale retrouve la trace d’un chèque (postal) expĂ©diĂ© le 02 janvier 2017 !
Voici l’histoire en quelques lignes...
Ma fille réside aux Etats-Unis mais possède tout de même, depuis plus de vingt ans, un compte courant à la Banque Postale.
Pour approvisionner ce compte et éviter tout découvert, en Décembre 2016 son frère a établi à son profit un chèque d’un montant honorable, chèque posté le 02 Janvier 2017.
Ayant tous les deux leurs comptes courants au Centre de Bordeaux, l’affaire aurait du être traitée en quelques jours.
Hélas, non seulement il n’en fut rien mais ma fille recevait courant Février une mise en demeure pour un découvert de 12 euros...
De fil en aiguille, et compte tenu des difficultés pour contacter la Banque Postale à partir des US, elle s’est vue notifier une fermeture de compte sans obtenir la moindre réponse concernant ces euros dans la nature.
De retour en France début Juillet elle a relancé l’affaire mais cette fois en ayant face à elle une conseillère financière, par ailleurs très agréable et efficace, qui lui a permis d’ouvrir un nouveau compte et promis de relancer l’enquête sur ce chèque égaré, débité d’un côté mais jamais encaissé de l’autre.
Au courrier de ce matin, la Banque postale assure ma fille de sa considération en lui annonçant que le chèque fantôme a été localisé (photocopie du chèque en p.j)... mais sans plus de détails ni la moindre excuse.
Attendons la suite ! Faudra-t-il huit mois supplĂ©mentaires pour crĂ©diter enfin le compte de la bĂ©nĂ©ficiaire ? Nul ne le sait mais l’espoir fait vivre...
Pour ma part j’ai fait ma petite enquĂŞte et j’ai peut-ĂŞtre trouvĂ© l’explication Ă  ce retard !
En effet sur ce chèque, en haut Ă  gauche, figure une illustration avec cette inscription "Caravane de dromadaires- Nouakchott"... ce qui voudrait dire, et ça me semble excessif, qu’il faut huit mois Ă  un dromadaire pour parcourir la distance PloudalmĂ©zeau- Bordeaux... Ă  moins qu’il ait fait un crochet par la Mauritanie !
Le courrier Ă  plusieurs vitesses n’est donc pas une fable !
Août 2017

La Banque Postale... Suite !

Nous sommes en Octobre 2018 et voilĂ  donc 14 mois que j’écrivais ce qui prĂ©cède !
La conseillère financière que je qualifiais « d’aimable et efficace » après quelques recherches, sans doute infructueuses, est passĂ©e Ă  autre chose et, sans la moindre explication, n’a mĂŞme plus rĂ©pondu aux appels tĂ©lĂ©phoniques.
Il a fallu attendre AoĂ»t dernier et le retour en France de ma fille pour relancer « l’affaire » !
A l’agence de Ploudalmézeau un employé s’est étonné que personne ne lui ait conseillé d’établir une fiche de réclamation comme le nécessitait depuis le début cet imbroglio.
Mieux vaut tard que jamais ! La fiche en question ainsi que toutes les pièces jointes concernant ce dossier ont Ă©tĂ© remises fin AoĂ»t au Bureau de Poste de PloudalmĂ©zeau pour transmission au service des rĂ©clamations de la Banque Postale... et ma fille est repartie vers son AmĂ©rique lointaine.

Courant Septembre, aux environs du 20 je crois, j’ai reçu un appel du service en question.
En l’absence de la titulaire du compte, ma fille en l’occurrence, une conseillère des rĂ©clamations de la Banque Postale m’a confiĂ© qu’elle avait repris le dossier et que le fameux chèque de 300 euros avait Ă©tĂ© encaissĂ© par un bĂ©nĂ©ficiaire non identifiĂ© pour l’heure mais possĂ©dant un compte en banque au... CrĂ©dit Agricole !

Je n’ai pas pu en savoir plus, secret professionnel oblige m’a fait comprendre la dame qui m’a promis de poursuivre l’affaire et de me tenir au courant... Ca va faire un mois mais j’y crois toujours.

Conclusion provisoire... Les 300 euros sont toujours dans la nature, le centre de Chèques Postaux de Bordeaux, dĂ©tenteur des comptes de mes enfants, nous cache quelque chose depuis le dĂ©but car ce bĂ©nĂ©ficiaire fantĂ´me ou mystère (au choix !) ne doit pas ĂŞtre impossible Ă  identifier sauf Ă  bĂ©nĂ©ficier aussi, et je pèse mes mots, de certains appuis Ă  la Banque Postale ou/et au CrĂ©dit Agricole !

Certains trouveront ma dĂ©marche sans doute un peu "lourde" pour une somme relativement modeste mais plus que le montant de cette « arnaque » c’est devenu une question de principe et ça peut arriver Ă  n’importe qui...

Octobre 2018

A suivre...

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités