Grand Prix du Président de la République

Texte proposé par : JCJugan le 9 décembre 2016

Grand Prix du Président de la République

... ou la Chronique du Vieil Observateur


Tous les turfistes connaissent les deux Grands Prix du Président de la République qui se déroulent, l’un en Avril sur l’hippodrome de Vincennes catégorie trot monté, l’autre en Juin à Auteuil dans une épreuve de steeple-chase.
Comme ça sera le cas en Mai 2017, tous les cinq ans un troisième Grand Prix vient s’ajouter aux deux précédents.
Si les deux premiers concernent des équidés de bonnes origines ayant fait leurs preuves sur différents parcours, le troisième met en lice de soi-disant « poulains » ou « pouliches », sponsorisés par de grosses écuries, mais n’étant pour certains d’entre eux que de vieux chevaux de retour.
A noter que ce Grand Prix est ouvert aux deux sexes et sans limite d’âge supérieure.

Six mois avant le départ, nous pouvons déjà vous révéler, sous toute réserve bien entendu, les noms de quelques possibles partants, la couleur de leur casaque et les écuries auxquelles ils appartiennent…

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive.

Ecurie Nationale, casaque bleue marine… Une seule engagée à cette heure. Issue d’une lignée bretonne, son géniteur fit beaucoup parler de lui en son temps et sa succession semble assurée par une pouliche entrainée en région PACA.
N’a couru pour l’instant qu’en province mais piaffe d’impatience de fouler les pistes parisiennes. S’entraîne, comme beaucoup d’autres, à Bruxelles

Ecurie Républicaine, casaque blanche… Une première sélection a été opérée et c’est un mâle de province, d’un certain âge mais encore fringant, qui portera les couleurs de l’écurie.
A déjà beaucoup couru mais sans grand succès à ce jour. Plutôt habitué aux places de second, sa côte semble pourtant favorable chez les bookmakers londoniens spécialisés en courses d’obstacles.

Ecurie P S (Pas solidaires), casaque rose… Compte tenu du grand nombre de postulants, une sélection, dite primaire, doit se dérouler dans les semaines à venir.
Les possibles, dont un jeune pur-sang d’origine catalane, sont prêts à en découdre mais rien n’est joué d’autant que quelques réfractaires qui prennent facilement le mors aux dents seront également alignés.

Ecurie PDG, casaque rouge vif.
Alliée avec d’autres écuries, il semble qu’elle n’alignera qu’un seul concurrent issu de l’Ecurie PS mais ayant fait défection because la couleur rose qu’il ne supportait plus. Animal particulièrement rétif. Court souvent avec œillères.

Ecurie Ecolo, casaque verte (à petits pois sans aucun doute).
Après élimination de la principale postulante pour caractère difficile, il semble que ça soit un outsider qui défendra les couleurs de cette écurie dont les pensionnaires sont, nous dit-on, essentiellement élevés au bio, ce qui peut nous réserver une surprise… dans un sens ou dans l’autre.

Ecurie En Avant, casaque rose très pâle… Tous les espoirs de cette jeune écurie, que l’on dit sponsorisée par une grande banque française, reposent sur un seul représentant mâle n’ayant pas encore fait ses preuves mais qui passe, selon les milieux autorisés, pour avoir la dent longue.

A tous ces postulants à la victoire finale, il faudra certainement ajouter une dizaine d’autres, dits indépendants car sans gros moyens ni véritables entraîneurs, mais notre équipe de spécialistes, habitués des arcanes et autres terrains boueux de cette discipline, vous tiendra, bien entendu, informés de toutes modifications afin que vous puissiez faire votre choix en connaissance de cause avant d’établir votre pronostic en ce mois de Mai fatidique !

A bientôt !

Partager

 

A propos du texte:

Du même auteur

Publicités