On vient chez Vanessa

Texte proposé par : leni le 8 avril 2017

On vient chez Vanessa


Chez Vanessa c’est le bar de la marine


On vient chez Vanessa

On vient chez Vanessa au bar de la Marine
On vient pour jeter l’ancre ou pour prendre son quart.
Ce bar sent bon le rhum l’amour et la débine
Le quatre-vingt et un le jeu de Zanzibar.
Il sent bon le coco et le boudin créole
Et la bisbrouille aussi sur le petit matin.
Ceux qui ont trop tiré sur le rhum agricole
Ils s’engueulent pour rien comme de vrais sagouins

Ils sont tous sur le pont quand Christophe Colomb
Au rythme des planteurs raconte ses naufrages.
L’équipage en entier l’accompagne à la nage
Quand il rentre givré porte de Charenton.
Sur ba moin en tibo sur ba moin en tibo
Quelques vieux loups de mer risquent deux pas de danse.
D’autres marins tanguent sous leur pompon garance
Vanessa coche une grille une grille au loto.

Des cartes sont fixées au mur par des punaises
Le rocher du diamant le coin des Trois Ilets Joséphine en portrait cette belle antillaise
Elle aimait l’Empereur et l’Empereur l’aimait.
Au jeu de Zanzibar quand on perd ses culottes
On peut se remplumer parfois Ă  la belotte.
Ce naufragé qui rame appelle en vain Colomb
Car l’écho lui répond il est à Charenton.

Quand le soleil décline au bar chez Vanessa
On boit le crépuscule en mangeant des acras.
Ce soir il y aura un blaff un blaff d’oursins
Et un steel band viendra jouer pour les copains.
Ce portable a piqué un refrain folklorique
Il joue : Adieu foulard adieu madras aussi.
Chez Vanessa on est toujours en Martinique
Des arums ont fleuri des arums ont fleuri.

On vient chez Vanessa au bar de la Marine
On vient pour jeter l’ancre ou pour prendre son quart.
Ce bar sent bon le rhum l’amour et la débine
Le quatre-vingt et un le jeu de Zanzibar.

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités