L’âme des parpaillots

Texte proposé par : leni le 9 avril 2017

L’âme des parpaillots

Les croyances en Cevennes


L’âme des parpaillots

L’âme d’un parpaillot qui est mort aux galères

Plane au dessus du bois du bois des châtaigniers.

Comme cet épervier elle suit ses repères.

L’automne est en avance écoutez ses clochers .

Ils parlent de leur peine ils pleurent leur tourmente

Elle avait débuté avec l’Edit de Nantes.

L’âme d’un parpaillot est posée sur sa croix

Sa croix du souvenir juste à l’orée du bois.

Cette âme qui revient au pays solitaire

Recherche aussi sa croix c’est semble-t-il en vain.

Le vent pour elle invente et chante une prière

Entre givre et grésil dans cet hiver sans fin.

L’hiver des camisards est long très long parfois

Et s’il manque à la fin un joueur de manille

C’est que le temps s’acharne à gagner la partie

Pierre adieu la camarde a joué mieux que toi.

Une âme en croise une autre en ce printemps jonquille

Elles parlent de Pierre et du jeu de manille.

La fauvette grisette habite ce roncier

Ecoutez-la chanter Ă©coutez-les chanter.

En pays camisard aujourd’hui la cantine

Sent bon le pélardon et le bonheur du jour.

Un tout petit mistral décoiffe la colline

Ce coin de paradis méritait le détour.

Pour cette randonnée de colline en colline

Il est lourd le barda que porte Modestine

BientĂ´t bientĂ´t la pause et nous prendrons le frais

BientĂ´t bientĂ´t la pause et nous prendrons le frais.

Au bout du monde ici regardez-la planer

L’âme d’un parpaillot qui est mort aux galères

Comme cet Ă©pervier elle suit son repaire

C’est une croix de pierre au bois des châtaigniers.

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités